Gio Ponti


Gio Ponti est né à Milan en 1891. Il fait ses études d’architecte à l’école polytechnique de Milan. En 1925 il prend la direction de la biennale de Monza, poste qu’il gardera jusqu’à sa mort en 1979. Grâce à son implication la biennale connaît un immense développement. Déplacée à Milan en 1933 et rebaptisée Triennale d’art et d’architecture moderne, elle devient un lieu privilégié d’observation de l’innovation au niveau international. C’est également Gio Ponti qui est à l’origine de la revue DOMUS, revue d’architecture encore publiée aujourd’hui. Il réalise de grands projets architecturaux, comme le gratte-ciel Pirelli à Milan, les façades en « dentelle » de la cathédrale de Taranto. Comme designer, dès 1930 il crée des œuvres qui vont rester célèbres. Il crée pour Fontana des meubles et des luminaires, dont une lampe cylindrique cernée de disques de cristal et de miroirs. Il sera également enseignant à l’école polytechnique de Milan et formera de nombreux designers. Les années 50 sont les plus prolifiques pour lui. Il crée des aménagements intérieurs néoclassiques et du mobilier. Il est également à l’origine de la machine à espresso la Pavoni, qui sera l’emblème de la Dolce Vita pour les jeunes italiens. En 1955 la chaise Superleggera – toujours en production aujourd’hui- arrive sur le marché. Cette chaise est restée un classique du design. Il aura également contribué à la création d’une des récompenses les plus importantes du design : le prix Compasso d’Oro. Gio Ponti meurt en 1979 et une partie de ses meubles est toujours reproduite fidèlement par Moltoni&C.

Tous les produits de Gio Ponti